De la fantaisie avec notre chien ?? Et si ce n'était pas aussi... fantaisiste qu'il n'y paraît ?

Dernière mise à jour : 15 janv.

L'entraînement de tours : une activité enrichissante, accessible et amusante


Trop Chien entraînement canin Fantaisie High Five
Top là !!!

« Bang, t’es mort », « Fais la belle », « Range tes jouets ». Qui n’a jamais souri devant les prouesses d’un chien performant un tour divertissant ? Mais l'entraînement de tours offre beaucoup plus que des comportements amusants. C’est une activité géniale car elle contribue au bien-être de nos amis à quatre pattes en répondant à certains besoins sociaux de l’espèce comme jouer et créer des liens affectifs avec nous.

Dans les prochaines lignes, on vous explique ce qu’est l'entraînement de tours, pourquoi cette activité est appropriée à la très grande majorité des chiens, comment faire, quels sont les pièges à éviter et on vous parle également du sport « Trick Dog ». Bienvenue dans le monde des tours et fantaisies !


Lucie, dis-moi, mais qu’est-ce que l'entraînement de tours ?


C’est essentiellement l’enseignement et l’apprentissage de comportements et d’habiletés par le biais du renforcement positif. Certaines techniques aident le chien à réussir plus rapidement (le leurre, le façonnement et parfois la capture et le modelage). Vous ne savez pas ce que ces mots veulent dire? N’ayez crainte, des explications suivent. C’est une activité que l’on fait à son propre rythme et à la fréquence qui nous convient, dans le confort de notre foyer. Une séance dure généralement entre 5 et 20 minutes, mais avec l’habitude, certains chiens peuvent participer à des séances beaucoup plus longues.

Quelques écoles offrent ces cours en groupe (souvent appelés « tours et fantaisies »). L'entraînement se déroule dans le plaisir du fait que le chien développe une motivation à produire les bons comportements. Nous n’utilisons pas de pression psychologique ou physique, de force, d’outils et de techniques provoquant l’évitement ou la peur. L’animal est entièrement libre de ses actes et peut manifester son choix de mettre fin à une séance, à condition bien sûr que son humain sache reconnaître le langage de son chien.


Mais pourquoi entraîner des tours à son chien ? Est-ce que cela peut servir à autre chose qu'à épater la galerie ?


Et comment !!


On peut pratiquer des tours pour plusieurs raisons :

  • Plaisir et divertissement

  • Passer du temps de qualité avec son animal, sans penser à rien d’autre

  • Dépense d’énergie lors des journées glaciales ou pluvieuses

  • Stimulation mentale et enrichissement

  • Obtention de titres officiels de « Trick Dog » et désignation additionnelle au nom de l’animal

  • Développement d’un lien affectif et maintien d’une relation de confiance

  • Établissement d’une voie de communication utile et rassurante

  • Apprentissage de comportements de fondation : très utiles dans la « vraie vie »

  • Activité sécuritaire et gratifiante pour les propriétaires de chiens réactifs ou anxieux

  • Assimiler des techniques et/ou pratiquer une bonne mécanique d'entraînement

  • Apprentissage de nouvelles habiletés, comme la capacité de concentration

  • Encourager la créativité comportementale de son animal par l’utilisation de la technique du façonnement pour certains tours

  • Peut faire partie de la routine quotidienne, ce qui est rassurant pour plusieurs

  • Au niveau physique : favorise la circulation sanguine, stimule le système neuro-musculaire et le système nerveux (cognitif et sensitif), améliore la proprioception et le développement des capacités en général

  • Se fixer des petits défis atteignables, s’améliorer, réussir et gravir les niveaux de difficulté

Cette liste n’est certainement pas exhaustive. Et vous ? Pour quelles raisons aimeriez-vous faire cette activité ?



Pssssttttt..... il n'y a pas d'âge pour commencer :) ...

Merci Lucie, je vois tout ce qu'il y a de bénéfique à entraîner mon loulou, mais dis-moi par où commencer ?


Avant toute séance d'entraînement, nous suggérons d’abord de s’assurer que le chien a éliminé. Une courte marche de 10 minutes, en le laissant sentir, lui permettra de se délier les pattes, s’activer physiquement et faire ses besoins.

Il n’y pas de moment précis pour entraîner. Chaque horaire est différent et chaque duo chien-humain aussi. Idéalement, choisir un moment de la journée où le chien aura suffisamment d’énergie et avant le repas. Planifiez la séance au moment qui convient le mieux pour vous et votre chien.

Votre chien devrait avoir à sa disposition, un bol d’eau fraîche accessible en tout temps. Apportez-en un dans la pièce où vous serez.

Certains tours requièrent de l’équipement. Vous avez probablement déjà tout ce qu’il vous faut à la maison et des substitutions sont possibles. Toutefois, assurez-vous d’avoir ce dont vous aurez besoin lors de votre séance, à portée de main. Votre chien pourrait perdre sa motivation si vous quittez la pièce pour aller chercher ce qui manque, ou pire, si vous devez aller consulter internet pour trouver une substitution !

Joignez-vous à un groupe de tours et n’hésitez pas à demander de l’aide ou des idées si vous êtes dans une impasse.

Prévoyez le nécessaire pour récompenser votre animal. Sortez votre pochette d'entraînement et votre « clicker » (facultatif). Est-ce que du foie séché est une bonne option ?



Mmmmmmmmmhhhhhhh de la saucisse hotdog !!! What else ?!

Ayez une variété de choix à votre disposition. Certains chiens vont travailler pour leurs croquettes mais la majorité sont plus motivés par des récompenses à valeur élevée comme des petits morceaux de fromage ou de saucisse, des abats déshydratés et coupés, etc. Il existe plusieurs recettes-maison santé. Cuisiner ses propres récompenses est une option qui plaît à bien des budgets ! Les récompenses devraient avoir la taille d’un pois vert moyen.


Pensez – Planifiez – Entraînez

  1. Pensez d’abord au but que vous vous êtes fixé. Quels tours voulez-vous entraîner ? Des listes existent. Il suffit de vous laisser inspirer !

  2. Planifiez la façon dont vous allez vous y prendre. Si vous n’êtes pas certain comment faire, regardez d’abord des vidéos de démonstration et prenez des notes sur les étapes à suivre.

  3. Entraînez avec un plan. Connaissez les étapes. Sachez quoi faire si le chien ne produit pas les comportements prévus. Ayez un plan B et essayez une autre technique si ce que vous faites ne semble pas porter fruit.


Un mot sur la motivation



Les chiens peuvent être motivés à travailler pour plusieurs raisons. Ils peuvent produire des comportements afin d’obtenir quelque chose qu’ils aiment, éviter quelque chose qu’ils craignent, etc. Chose certaine, la science n’a pas encore démontré qu’ils produisent des comportements pour nous plaire ! Si votre employeur suspendait votre salaire et vous retirait vos vacances, il est peu probable que vous seriez motivés à aller travailler lundi prochain… pour lui plaire ! Tous les animaux, y compris les chiens, vont accepter de produire des comportements s’ils peuvent y retirer un bénéfice suffisant. Pensez-y !


Le renforcement positif

L'entraînement de tours se fait par la méthode du renforcement positif, c’est-à-dire que l’on récompense le comportement désiré et donc, le comportement s’améliore en se produisant plus souvent, plus aisément ou plus rapidement. On ignore les erreurs. On utilise certaines techniques qui aident le chien à réussir. Voici des exemples :

  • Le leurre : j’encourage mon chien à monter sur une plateforme à l’aide d’une récompense tenue devant son museau et je lui donne au moment où il met les 4 pattes sur la plateforme.

  • Le façonnement : je clique et récompense mon chien pour s’être approché du bouton-sonnette. Éventuellement, je clique et récompense seulement le fait d’approcher une patte du bouton-sonnette, etc. Éventuellement, mon chien touchera la sonnette avec sa patte. Bingo !

  • La capture : je marque et récompense mon chien lorsqu’il s’étire.

  • Le modelage : j’installe des chaises pour former un tunnel. Je marque et récompense mon chien alors qu’il fait le ninja en rampant sous les chaises.

On combine souvent les techniques. Pour l’exemple du ninja, il serait approprié d’utiliser un leurre pour enseigner au chien à ramper sous une chaise (combinaison du leurre et du modelage).


Parle-moi maintenant de ta spécialité, le sport canin et plus particulièrement les titres de « Trick Dog »...


Nous ne pouvons parler de tours sans parler des titres de « Trick Dog ». En effet, Do More With Your Dog! (DMWYD), une entreprise américaine, est l’organisme officiel qui régit ce sport. Ils forment et certifient des instructeurs, procurent des listes de tours et émettent des titres officiels aux chiens ayant rencontré les critères.

Il y a 4 niveaux de fondation : novice, intermédiaire, avancé et expert. Ensuite, il y a le niveau champion et le grand champion. Chaque niveau possède des critères. Pour le novice, il faut accumuler 15 points. La liste novice comporte 61 tours valant 1 point chacun et il est aussi possible d’utiliser des tours des listes des niveaux supérieurs, qui comportent elles aussi approximativement autant de choix.

À titre d’exemple, votre chien pourrait obtenir son titre novice s’il peut faire : assis, couché, debout, viens (rappel), reste, tourne, va dans ta cage, attrape un jouet, donne, contact visuel, bisou, touche ma main, sonne une cloche, 3 comportements avec demande gestuelle seulement (sans parler) et passe dans un tunnel de 3 pieds de longueur.

L’évaluation des tours peut se faire en personne, par visioconférence ou par vidéo pré-enregistré que vous fournissez à votre instructeur pour évaluation. Une fois approuvé, vous pouvez commander votre titre sur le site de DMWYD. Votre nom, ainsi que celui de votre chien, apparaîtront dans la liste des détenteurs de titres sur le site internet officiel et vous recevrez un certificat avec ruban. Vous pouvez même faire reconnaître vos titres par le CCC (Club canin canadien) et l’AKC (American Kennel Club). Vous pourrez ajouter une désignation, après ou avant le nom de votre chien, selon le titre obtenu.

La plupart des instructeurs ont leur groupe de tours sur les réseaux sociaux. On les appelle « Spark Team ». Vous pouvez poser vos questions, partager des trucs, vos vidéos et demander de l’aide sur ces groupes. Votre instructeur publie normalement une liste de tours pour chaque niveau et des vidéos de démonstration afin de vous aider à entraîner. Sur Facebook, nous vous invitons à visiter le groupe Trick Dog Québec.



Lucie et sa belle Giulietta dans un tour mignon à croquer ;) !!


Pourrais-tu m'indiquer les pièges à éviter quand on veut entraîner Fido ? J'ai bien hâte de m'y mettre, mais je veux procéder de la bonne façon !


Bien sûr ! Les plus gros pièges sont :


Ne pas être préparé : ne pas avoir décidé ce qu’on entraînera, ce dont on aura besoin et comment s’y prendre si le chien ne comprend pas ce qu’on essaie de lui faire faire.

Faire trop de répétitions de la même chose : lorsque cela fait 10 fois que nous tentons de faire faire un comportement et que le chien n’a réussi que 2-3 fois, il est inutile, voire dommageable, de s’acharner à essayer de continuer de faire la même chose.

Être radin 😉 : le nombre de récompenses que votre chien reçoit (aussi appelé le taux de renforcement) devrait se situer entre 6 et 12 morceaux par minute. Faites le test en déposant 12 récompenses dans votre poche et démarrez le minuteur de votre cellulaire. Entraînez. Vérifiez combien de bouchées votre chien s’est mérité pendant cette minute. Si vous vous situez constamment vers, ou en-deçà, du chiffre 6 et que votre chien ne semble pas s’améliorer, ou, pire, il quitte la pièce, c’est que vos exigences sont trop élevées par rapport au maigre renforcement fourni.

Perdre patience : si le chien n’y arrive pas, c’est généralement la faute de l’humain. Votre chien pourrait ne pas comprendre ce qu’il doit faire, comment le faire ou tout simplement ne pas vous comprendre (problème de communication). Un critère trop difficile, une communication déficiente ou un taux de renforcement inadéquat sont souvent source de frustration et démotivation. Si votre chien ne réussit pas, il pourrait aussi tout simplement être fatigué ou avoir mal quelque part. Si vous sentez la pression monter, tournez le miroir de l’autre côté et tentez de trouver une option plus facile. Parfois, il est plus sage de mettre fin à la séance et de revoir son plan.

Présumer ce que son chien préfère : il peut arriver que le chien ne soit pas intéressé par ce qu’on lui offre. Ne le prenez pas personnel ! Certains chiens aiment les jouets, d’autres les caresses, mais tous les chiens aiment la nourriture. La nourriture est une récompense universelle alors que les caresses, dans certains contextes et pour certains chiens, peuvent être perçu comme quelque chose de désagréable. Il faut donc bien connaître son chien et savoir ce qui le motive.



Marcher sur la lune... pour une gâterie !!

En terminant, rappelez-vous que votre chien apprend lorsqu’il gagne ! Choisissez des tours en fonction du niveau d’habileté de votre animal. Allez-y graduellement. Soyez bien préparés. Il est normal d’avoir des régressions pendant lesquelles on dirait que le chien a tout oublié. Dites-vous que demain ça ira mieux. Si cela ne va pas aussi bien que prévu, baissez vos exigences afin d’obtenir des succès et éviter les pièges menant à la frustration. Entraînez lorsque cela vous convient et essayez de créer une routine dans votre horaire. Surtout, amusez-vous !



Collaboration spéciale avec Trop Chien

Article rédigé par Lucie Malouin CTDI, instructrice en tours et intervenante en comportement canin certifiée


645 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout