top of page

Pourquoi apprendre à votre chien une commande de station ?


fauconnerie
L'apprentissage à la station et ses multiples utilités !

Lorsque nous partageons notre vie quotidienne avec un chien, nous avons souvent tendance à lui enseigner plusieurs comportements, parmi les premiers se trouvent généralement les commandes « assis » et « couché ».

Mais pourquoi prenons-nous la peine d'enseigner autant de choses à nos compagnons à quatre pattes en dressage? En général, c'est pour faciliter notre cohabitation et rendre leur vie plus agréable, afin de vivre en harmonie dans un monde où nos besoins diffèrent grandement. En leur apprenant ces commandes, nous leur offrons des règles claires et une compréhension de ce que nous attendons d'eux, ce qui contribue à rendre leur vie plus confortable et à éviter beaucoup de frustration. En n'étant pas constamment dans la réprimande, cela permet d'éliminer une grande part de la frustration, tant pour nous que pour notre chien.

Parce qu'il faut l'admettre, les comportements que nos chiens ont tendance à adopter spontanément ne sont généralement pas ceux que nous souhaitons. Il est donc important de leur enseigner ce que nous attendons d'eux pour faciliter la cohabitation.

L'une des commandes qui est généralement rapidement enseigné par nos intervenants en comportement canins et dresseurs auprès de leurs clients est celle de la fameuse station, ou en d'autres mots, ''tapis''.

Mais pourquoi prendre le temps d'enseigner ce comportement à leur chien ? À quoi sert réellement ce comportement ? Y a-t-il un moyen de rendre cela encore plus efficace ? Dans quelles situations devrait-on l'utiliser ? Ce qu'il faut comprendre en premier lieu, c'est que cette commande sert en fait de « cible » ou station, pour indiquer à votre chien où se positionner dans son environnement. C'est le même principe qui s'applique dans d'autres commandes telles que le « touch » ou encore l'apprentissage de la cage.

Cela signifie que bien utiliser cette commande peut être d'une grande utilité.

Un exemple que je donne souvent est celui de la taille de votre chien par rapport à son coussin. Il n'est pas pratique de transporter un gros coussin pour un Berger Allemand ou un Grand Danois lorsque vous partez en vacances ou chez des amis. Toutefois, cela serait extrêmement pratique pour vous aider à passer une soirée plus agréable. Votre toutou saurait où se positionner lorsque vous mangez dans un environnement qui n’est pas le sien, et vous n'avez pas (ou du moins, moins) à le gérer, vous permettant ainsi de profiter de votre repas entre amis l'esprit tranquille. Voilà pourquoi utiliser une commande générique comme « ta place » ou « tapis » vous permet de l'utiliser non seulement sur un coussin, mais aussi sur un objet plus facilement transportable, sans avoir à changer de « commande » à chaque fois.

Et oui, cette commande peut être généralisée à plus que simplement son « lit » dans votre salon, elle peut s'appliquer par exemple au tapis d’entrée. Voici des exemples d'objets que vous pouvez utiliser pour travailler et généraliser la commande:

yoga chien
  • Coussin

  • Tapis d’entrée

  • Tapis de yoga

  • Serviette de plage

  • Doudou

  • Carré en mousse (style tapis d’enfants)

En pratiquant avec des objets transportables, vous pouvez éviter de vous encombrer avec de gros objets et approfondir vos entraînements afin de les utiliser partout où vous allez.

De ce fait, cela vous permettra de travailler plus facilement sur les paramètres importants de l'éducation canine (les 3D), renforçant ainsi vos résultats à long terme. Ces éléments sont la durée, la distance et les distractions ! Chacun d'eux devrait être travaillé individuellement avant d'être combiné avec les autres. Jessica en parle justement dans un excellent article intitulé : "Connaissez-vous ces 3 paramètres en éducation canine ?"


Les bénéfices de cet entrainement en éducation canine


Outre le fait que cette commande peut vous aider à garder votre maison propre lorsque vous rentrez de promenade en hiver (car oui, laisser votre chien sécher sur sa station est super pratique!), il existe plusieurs bienfaits à entraîner cette commande.

Calme tu seras: pour certains chiens, il est plus facile de rester à un endroit ou en place lorsqu'ils peuvent se fier à un support visuel, surtout pour de longues durées. Avec un coussin ou un support choisi, votre chien saura exactement où se poser, et il lui sera plus facile d'y rester. De plus, lorsque cette action est associée à certaines activités quotidiennes, il arrive souvent que vous n'ayez tout simplement plus besoin de la mentionner et que votre chien s'y rende seul, puisqu'il peut voir où se positionner (par exemple, se rendre toujours sur son coussin lorsque vous mangez, au lieu d'être à vos pieds).


Le support visuel : l'utilisation d'une station peut être intégrée à plusieurs protocoles d'éducation ou de réhabilitation comportementale. Par exemple, de nombreuses personnes l'utilisent pour apprendre à leur toutou à aller à sa place au lieu de sauter lorsque des invités entrent dans la maison.

Il s'agit également d'un outil important dans l'entraînement au calme (qui ne se limite pas à cela, soyons honnêtes). Elle offre au chien un endroit où il sait quoi faire au lieu d'avoir l'esprit embrouillé à chercher quoi faire ou à attendre après nous pour proposer quelque chose.

Lorsque nous souhaitons travailler le calme à l'extérieur, par exemple, il est souvent plus facile pour votre chien de savoir où s'installer et de généraliser l'état de calme qui y est associé à la maison, avec l'aide d'outils pour l'y aider.

Et si tu me disais oui? : une autre façon d'utiliser la commande « tapis » est lors d'entraînements où l'on sollicite le consentement du chien ou pour évaluer son niveau de stress.

Il peut alors être utilisé comme un signal vert de sa part pour indiquer que l'entraînement peut se poursuivre. J'en parle plus en détail dans mon article sur les soins vétérinaires et la routine quotidienne. Et oui, ici avec mon propre chien, son tapis de yoga me sert uniquement de support visuel pour que mon chien puisse me signaler s'il est prêt à continuer à être manipulé ou non. Il y entre de lui-même lorsqu'il est prêt, il en ressort lorsque l'entraînement va trop loin ou lorsqu'il a besoin d'une pause.

Ce procédé peut également être utilisé dans l'entraînement à la protection des ressources ou à la gestion de la réactivité, par exemple (lorsque nous travaillons à distance), afin que notre chien puisse nous indiquer s'il est toujours d'accord pour poursuivre la séance ou non.

Bouge de là : Une autre utilisation pratique au quotidien est simplement de déplacer votre chien dans l'environnement, sans avoir besoin, par exemple, de lui toucher le collier ou de l'agripper, ce qui rend l'action plus rapide.

Je vais vous partager un exemple de ma vie quotidienne avec un enfant de 2 ans pour mieux illustrer mon propos. À la maison, malgré mes efforts de gestion et de surveillance, les interactions peuvent parfois ne pas être parfaites. Même si je répète inlassablement à mon fils qu'on caresse les fesses et non le visage, par exemple, ou qu'on ne s'approche pas trop de son visage, il arrive que je doive le répéter. C'est la même chose lorsque mon fils veut jouer avec le chien et que celui-ci se met à courir après lui. Parfois, il est plus facile de diriger mon chien pendant que j'interviens plutôt que de me déplacer pour récupérer mon fils à temps. Cela me permet donc d'éviter des accidents potentiels. Malgré ma confiance en mon chien, je suis conscient(e) qu'il reste un animal avec ses humeurs et ses sensibilités, et qu'il pourrait un jour se lasser et causer des dommages. J'utilise souvent cette méthode lorsque, par exemple, il est plus rapide pour mon chien d'obéir à l'ordre « coussin » que de revenir complètement vers moi, ou si je suis déjà en train de me diriger vers lui. Le mot d'ordre ici est la distance et la rapidité.





Au delà de l'éducation canine: saviez-vous que l'utilisation de stations, est régulièrement pratiquée dans les contextes zoologiques ? En effet, les zoos, aquariums, etc. utilisent souvent ce type d’entraînement, et ce pour plusieurs raisons.

Une pratique courante est l'utilisation de séances d'information interactives dans ces établissements, qui permettent d'éduquer le grand public sur différents enjeux ou sur le mode de vie des animaux concernés. Un exemple auquel on peut penser est celui des présentations avec des oiseaux, qui doivent souvent atterrir sur une branche ou le bras de leurs soigneurs.

Cet apprentissage permet à long terme de créer des séances visuellement plaisantes, mais il offre également de nombreux avantages pour l'oiseau. En plus de travailler différents aspects du vol, cela stimule également mentalement l'animal, comme tout être vivant en a besoin, à différents niveaux.

Un autre avantage de l'apprentissage du principe de station pour les animaux sauvages dans ces établissements est de créer un lien avec leurs soigneurs, favorisant ainsi la sécurité de ces derniers. Cela facilite également les soins que les animaux recevront (comme mentionné précédemment dans le point sur le consentement). Avec ce type d'animaux, il est en effet plus difficile de les contraindre et les anesthésies, bien que risquées, ne sont jamais utilisées en premier lieu. Le fait d'avoir un lion qui se rend sur sa station de soins pour recevoir un traitement permet d'éviter de devoir le forcer. Dans ce contexte, l'entraînement va bien au-delà de la simple station, mais il s'agit d'une première étape vers le succès de ces manipulations.

En espérant que ce texte vous a permis de comprendre l'importance de l'apprentissage de la commande « coussin » et qu'il vous donnera envie de l'utiliser dans tous ses aspects.



Pascale Dubé, intervenante en comportement canin, réceptionniste et responsable des communications


121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page