top of page

Vos meilleurs outils contre les mordillements (1/3)



Mordillements chiots

Ah, les bébés chiots-requins ! Heureusement qu'ils sont mignons, sinon je suis certaine que beaucoup d'entre vous les feraient cuire ! Les mordillements sont l'une des principales raisons pour lesquelles les clients nous contactent et se dirigent vers les cours de socialisation ou de maternelle. Dans cette série d'articles (au total 3), je vais partager mes meilleurs conseils pour surmonter les mordillements et transformer votre petit requin en une douceur :) C'est parti !


Et si je vous disais que des mordillements intenses pouvant causer des blessures aux mains et aux jambes ne sont pas normaux ? Nous sommes d'accord pour dire qu'il est tout à fait normal qu'un chiot ait besoin d'explorer son environnement, et il le fera souvent avec sa gueule. Il est également normal qu'il cherche à se soulager lorsque ses dents sont douloureuses. Cependant, un chiot qui a eu la chance de bénéficier d'un développement normal et d'une bonne génétique ne devrait pas nécessairement provoquer des lésions récurrentes lorsqu'il mordille. Avec notre aide, il devrait être en mesure de prendre de bonnes décisions pour se calmer s'il est inconfortable.


L'inhibition de la morsure est un apprentissage extrêmement important dans le développement du chiot. Celle-ci sera pratiquée et acquise majoritairement en jouant avec sa fratrie. Comme mentionné plus tôt, il est possible d'aider le chiot à prendre de bonnes décisions pour diminuer l'intensité et la fréquence des mordillements, mais à la base, cet apprentissage doit absolument se faire avec ses frères et sœurs chez l'éleveur. C'est justement l'une des raisons pour lesquelles, lorsque vous choisissez votre éleveur, il est important de demander à quel âge il sera séparé de ses frères et sœurs et quand il pourra partir. La séparation prématurée avec sa famille peut influencer et amplifier les comportements indésirables.


Ceci dit, afin de mettre toutes les chances de notre côté pour diminuer les mordillements, votre chiot ne devrait pas partir avant 8 semaines, mais idéalement entre 9 et 10 semaines.


Sur une autre note, j'imagine que si vous êtes en train de me lire, c'est parce que votre requin à quatre pattes est déjà à la maison et que vous avez besoin d'aide ! Je vais vous révéler mon premier conseil pour diminuer les mordillements et améliorer le comportement de votre chien.


Avant tout, je crois qu'il est important de considérer POURQUOI les chiots ont tendance à mordiller.


1. Par besoins non comblés

C'est vague, je le reconnais, mais c'est tellement vrai ! Si votre chiot a mal aux dents, s'il cherche de l'attention, s'il a faim, s'il s'ennuie, ou s'il ressent tout simplement un besoin, cela peut expliquer une crise de mordillement. C'est pourquoi la première question que je vous invite à vous poser est la suivante : Est-ce que tous ses besoins sont comblés ?


2. Par sur-stimulation

Cela revient un peu à discuter de besoins non comblés, mais je trouve cela important d'en parler individuellement, car c'est un phénomène très courant, surtout le soir. Est-ce que votre chiot mordille toujours vers 19-20h après le souper, lorsque vous êtes enfin confortablement installé sur le divan avec un verre de vin à la main ? C'est un classique, et cela se produit généralement parce que votre chiot manque de sommeil et ne sait pas quoi faire de sa peau.


3. Par inconfort aux manipulations

Je vous en parle en dernier car c'est souvent le plus surprenant, mais de manière anecdotique, j'aurais tendance à dire que c'est le type de mordillement le plus courant. Les chiots n'ont pas encore la capacité de communiquer comme un chien adulte. Tout comme chez les enfants humains, les chiots vont exprimer leurs inconforts du mieux qu'ils peuvent, mais c'est souvent mal interprété comme de l'excitation ou un manque d'obéissance. Chez le chiot, cet inconfort se manifeste souvent sous forme de mordillement.


J'aimerais donc que vous vous posiez la question suivante : qu'est-ce que je fais à mon chiot lorsqu'il me mordille ? Si la réponse est que je le flatte, je lui mets son harnais, je le brosse, je lui attache sa laisse, etc., votre chiot mordille probablement parce qu'il est inconfortable avec les manipulations. Souvent, mes clients me disent que lorsqu'ils flattent leur chiot, celui-ci veut juste jouer et mordille beaucoup. 


Si c'est le cas, je demande alors : "Que fait-il lorsque vous arrêtez d'interagir avec lui ?" Si la réponse est qu'il arrête de mordre, vous avez votre réponse ; c'est probablement en raison d'une sensibilité aux manipulations.


Je vais parler largement des mordillements par inconfort dans mon prochain article, mais si vous reconnaissez votre chiot, je vous invite à regarder ce vidéo pour diminuer instantanément les mordillements.





Cette série d'articles abordera chaque cause de mordillements de manière spécifique, visant à améliorer le comportement de votre chien et à contribuer à structurer son dressage.


Conseil #1 : La gestion proactive et une routine prévisible sont vos meilleures amies.


Si vous avez lu mes autres articles sur l’éducation canine et le dressage, vous avez sûrement remarqué que mon premier conseil est souvent le même: la gestion proactive de votre environnement sera sans aucun doute l’outil le plus efficace dans votre coffre. Mais pourquoi ?


Je vais vous expliquer un phénomène très important en psychologie animale : Tout comportement qui n’est pas renforcé va s’éteindre. C’est l’un des éléments importants du conditionnement opérant. Si le chiot n’est pas mis dans une situation dans laquelle il risque de mordiller, il n’aura donc pas la chance de pratiquer ce comportement indésirable et celui-ci ne sera alors jamais renforcé (ou encouragé). Il faut faire attention avec le mot renforcement. Celui-ci ne désigne pas nécessairement une gâterie. Un renforcement (positif dans ce cas-ci) peut être de l’attention. Ce terme désigne simplement que le comportement renforcé va se répéter et se maintenir dans le temps. 


Comme décrit plus tôt, les mordillements peuvent être causés par l'ennui. Si l’intention du chiot en vous mordillant est d’avoir votre attention et que vous lui dites ‘’non’’ et le repoussez, vous lui donnez exactement ce qu’il veut : de l’attention. Même si votre intention était de punir le comportement de votre chien, le résultat est probablement l’inverse : vous le renforcez. De l’attention négative, c’est de l’attention quand même ;).


À la place, je vous conseille d’utiliser à votre avantage les barrières pour bébé, les enclos xpen, la cage de votre chiot et, encore plus important, les repas de celui-ci.


mordillements chiots

Il y a plusieurs façons d’offrir de l’enrichissement à votre chiot, mais la première chose que vous devriez mettre en place est l’utilisation des repas à votre avantage. En effet, tous les repas devraient être offerts dans des jouets interactifs à des heures prévisibles. Les chiots peuvent manger pratiquement à volonté. N’hésitez surtout pas à offrir plus de 2 repas pendant la journée AVANT les moments qui auront tendance à déclencher des mordillements. Par exemple, si les crises de sur-stimulation de votre chiot surviennent vers 19h, offrez-lui un jouet interactif ou de l’activité masticatoire dans sa cage ou dans un enclos vers 18h50, soit AVANT que la crise ne débute.


Les chiens adorent les routines et la prévisibilité. Les frustrations surviennent souvent lorsque les règles et les attentes ne sont pas claires. Je propose alors d’avoir une routine prévisible autant pour les sorties que pour les repas. Il n’y a aucun problème à mettre votre chiot dans un enclos en retrait tant que tous ses besoins sont comblés et qu’il a quelque chose pour se tenir occupé. Cette technique va aussi vous aider énormément avec l’apprentissage à la propreté.



Exemple de la routine que j’ai utilisée avec mon premier chiot, Ame (border collie), alors que j'étais en télétravail à 100% :


6h: Ame se lève car il a envie (je suis une lève-tard, au secours) 

  • Sortie rapide de 5 minutes pour les besoins

  • Retour en cage avec une activité masticatoire ou un petit Kong "collation" surgelé. 

  • Je retourne me coucher.


8h: Je me lève, je m’habille, je laisse couler mon café et ensuite je vais lever mon chiot. -

  • Première promenade de 15 minutes 

  • Petite séance de jeu, manipulations/entraînement (5 minutes).

  • Retour dans l’enclos avec ses jouets et une activité masticatoire.


9h-13h: Je travaille, il doit s’occuper tout seul. Il reste tout de même dans la même pièce que moi, mais dans un enclos Xpen. S’il a envie, je le sors max 5 minutes et retour en enclos.


13h-13h30 : Lunch 

  • Je sors Ame pour une 2e promenade de 15 minutes.

  • Petite séance de jeu/manipulation/entraînement (5 minutes

  • Retour en enclos avec son 2e repas Je mange aussi, ahaha.



12h30-17h : Je travaille, donc il doit s’occuper tout seul. Il reste tout de même dans la même pièce que moi, mais dans un enclos Xpen. S’il a envie, je le sors max 5 minutes et retour en enclos.


17h - 19h : Préparation de la routine du soir 

  • Je sors Ame pour une 3e promenade de 15 minutes

  • Petite séance de jeu/manipulation/entraînement (5 minutes)

  • Retour en enclos avec son 3e repas pour me laisser préparer mon propre souper.


20h30-21h Je sors Ame pour une 4e promenade de 15 minutes Petite séance de jeu/manipulation/entraînement (5 minutes) Retour en enclos avec une petite collation ou de l’activité masticatoire. C’est l’heure du dodo :)



Est-ce que vous identifiez un moment dans ma routine où Ame pourrait avoir des crises de mordillement ? Avec cette routine, Ame aura une sortie totale d'une heure dans sa journée, bénéficiera de 20 minutes d’entraînement ou de période de câlins, et moi, j’aurai eu la paix toute la journée. Cette routine ne convient pas à tous et chaque chiot a des besoins différents. , Je suis consciente bien sûr que certaines personnes doivent se rendre au travail. Cependant, si c’est votre cas, je vous suggère vivement de faire appel à un marcheur pendant la journée qui pourrait passer au moins 1 à 2 fois pour éviter les crises à votre retour.


Suite à la lecture de cet article, je vous invite alors à vous asseoir en famille et à réfléchir au meilleur plan de match pour que votre chiot ne puisse pas physiquement vous mordiller, sans nécessairement sacrifier les sorties et les interactions sociales. On se retrouve dans mon prochain article sur l’apprentissage des comportements alternatifs !


Au plaisir,





Aryel Lafleur, Copropriétaire, intevenante en comportement canin et technicienne en santé animale



152 vues0 commentaire
bottom of page