Des antidépresseurs pour mon chien? C'est une blague??

Dernière mise à jour : 15 janv.



Si vous êtes ici à lire cet article, c’est probablement parce que votre intervenant en comportement canin ou votre équipe vétérinaire vous a recommandé l’utilisation d’une médication anxiolytique ou antidépresseur. Ouff… ce n’est pas une situation facile et certainement pas une décision à prendre à la légère ! Déjà que la stigmatisation de la santé mentale chez les humains est très présente, il faut maintenant qu’on en parle pour nos compagnons canins. Dans mon métier, c’est une discussion que je dois avoir très souvent et les gens ont généralement deux réactions : Oui go! ou… euhhh QUOI ??


C’est pourquoi j’ai décidé de répondre à l'écrit aux questions fréquentes posées durant nos consultations.


J’ai peur que cela change son caractère. Et si je ne le reconnais plus?

C’est probablement l'interrogation qui revient le plus souvent : “est-ce que cela va changer le comportement de mon chien ?” La réponse est oui et non.


N’oublions pas que si votre chien a besoin de médication anxiolytique et/ou antidépresseur, ce n’est pas parce que tout va bien. Votre chien est probablement souffrant de ses émotions qui l’empêchent de fonctionner comme il faut et briment son bien-être. De dire que votre chien ne va pas changer serait vous mentir, bien sûr qu’il va changer, c’est ce qu’on veut ! :) Cependant, je crois que ce qui inquiète les gens est l’image du chien complètement inhibé, dépourvu de joie ou d’émotions.


Ne vous en faites pas, ce n’est pas l’objectif du tout. Dans un prochain article je vais vous expliquer comment agissent ces médicaments de façon plus précise, mais pour vous faire un portrait rapide, lorsqu'une personne se brise une jambe et a besoin de physiothérapie, personne ne va penser qu’elle ne va pas re-marcher normalement si elle utilise une béquille. Pourtant, cette béquille est essentielle à la réhabilitation de cette personne. La physiothérapie est la thérapie comportementale faite par un/e professionnel/le du comportement animal et la béquille, la médication !


Votre chien va certainement changer, cependant ce ne sera pas drastique, ni miraculeux. L’objectif est qu’il réagisse moins fort, moins souvent et moins longtemps, pour le remettre dans un meilleur état d’apprentissage et rendre l’entraînement beaucoup plus efficace :)


Est-ce que cette médication va le rendre amorphe ?

Excellente question ! Cela va dépendre des médicaments choisis par votre vétérinaire. Cependant, peu importe la molécule, cela prend toujours une certaine période d’adaptation, spécialement pour les médicaments donnés périodiquement et non ‘’au besoin’’. Bien entendu, chaque chien va réagir différemment, mais cela peut arriver qu’il y ait des effets secondaires pendant quelques jours, dont, entre autres, la sédation. Soyez sans crainte, si le médicament est approprié pour le chien, cela ne va pas durer :)


Cependant, si la molécule choisie est prescrite ‘’à l’occasion’’, dans le but de sédater le chien pour une situation particulière comme une visite chez le vétérinaire, un voyage en voiture ou une absence prolongée dans un contexte d'anxiété de séparation, alors oui, celle-ci va le rendre fatigué et trèèèèès relax, mais c’est l’objectif ! Bien entendu, cette condition ne va pas rester ad vitam aeternam, dépendamment de la dose et de la tolérance du chien, les effets peuvent persister seulement quelques heures. C'est un peu comme lorsqu’on prend du benadryl ou du gravol, on devient plus fatigué et amorphe, mais ça ne dure pas très très longtemps. (Note** ceci n’est PAS une recommandation, parlez toujours à votre vétérinaire avant de donner des médicaments à votre chien).


chien vétérinaire

Le chien de mon amie prenait ces médicaments… la situation s’est empirée, comment je peux savoir que cela ne va pas arriver au mien ?

Ahhh ! Cela peut être pour plusieurs raisons ! Il faut faire attention, est-ce qu’il y a un lien de causalité entre le début de la médication et la dégradation du comportement ou c’est simplement circonstanciel ? ;)


Peut-être que lorsque la médication a été commencée, le protocole de gestion n’est pas aussi bien respecté et le chien est plus souvent exposé à son déclencheur. Peut-être que la médication a été commencée suite à un déménagement et que le stress de base du chien est plus élevé ? Peut-être que la molécule choisie n’était pas la bonne pour la problématique rencontrée avec son chien ! Parfois, cela peut prendre quelques essais avant de trouver le bon médicament. C’est frustrant et ça arrive qu’il faut faire un sevrage et réessayer une nouvelle molécule. Chaque chien est différent et va réagir à sa manière. Bien entendu, la science et les recherches nous permettent de prévoir les effets sur un individu avec précision, mais il y aura toujours des exceptions et il faut s’adapter :) N’hésitez pas à discuter avec votre vétérinaire si la médication ne semble pas fonctionner. Il y a d’autres options !


Qu’est-ce qui peut arriver si je ne lui donne pas la médication ?

Cela dépend de la raison pour laquelle il doit prendre de la médication ! Par exemple, si Fido est complètement phobique du vétérinaire et que nous continuons d’aller aux rendez-vous sans sédation et/ou anxiolytiques, la situation va fort probablement s’empirer. Un chien qui est constamment exposé à son déclencheur verra sa santé mentale dépérir :(


Si la médication n’est pas donnée occasionnellement, mais plutôt à tous les jours, alors le pire qui pourrait arriver est… que rien ne change, ou que les réactions deviennent de pire en pire. Encore une fois, si vous en êtes rendu à discuter de médication avec votre intervenant ou votre vétérinaire, c’est que votre chien a besoin de changement pour se sentir mieux. Ce qu’on veut éviter à tout prix est que la condition se dégrade et que votre chien se sente de plus en plus stressé. C’est ce paramètre qui va rendre l’entraînement difficile et très long.


Je dis souvent, pourquoi se compliquer la vie quand on a les outils pour se la simplifier :)


''(...) pour offrir la santé et le bien-être optimal aux animaux de compagnie, il faudrait prendre en considération l'anxiété et le stress comme des états nocifs pouvant affecter la santé mentale de ceux-ci.'' - Franklin McMillan, DMV.

Est-ce que cela veut dire que je ne suis pas assez doué/e pour entraîner mon chien ?

J’aimerais faire une petite tranche de vie. Comme pour tout le monde, en 2020, mon mode de vie a drastiquement changé. Ironiquement, au début de la pandémie j’ai passé du télétravail à 100% à devoir me déplacer dans un Hôpital vétérinaire tous les jours. J’ai donc dû laisser mon chien à la maison, sans avoir eu la chance de faire une transition douce… BOOM mon chien a commencé à faire de l’anxiété de séparation causé par le trouble d’adaptation. Le hic, c’est que Ame n’est pas un chien qui est facile à faire garder. Sa réactivité intense envers les voitures et les autres chiens complique beaucoup la chose. Je vivais dans le déni par rapport à l’utilisation de la médication - ‘’on est pas rendu là’’, ‘’il est ok si je pars pas trop trop longtemps’’, ‘’je vais essayer de trouver quelqu’un qui peut rester chez moi’’. Jusqu’à ce qu’une merveilleuse collègue (qui est technicienne en santé animale) me dise : ‘’Aryel, ton chien a besoin de médication et cela ne fait pas de toi une mauvaise comportementaliste’’. Le poids est tout d’un coup tombé de mes épaules. Pendant tout ce temps, j’évitais de donner de la médication à mon chien parce que j’avais, de façon inconsciente, l’impression que cela faisait de moi une mauvaise intervenante en comportement canin. C’est nono, car l’orgueil m’a empêchée d’intervenir rapidement auprès de mon chien. Ne vous en faites pas, après environ 6 mois de médication et d'entraînement, Ame est maintenant confortable avec la solitude… sans médication ;)


Cette histoire a complètement changé ma façon de présenter cette option avec mes clients. Si, en tant que technicienne en santé animale et intervenante en comportement canin, j’ai eu de la difficulté à prendre cette décision, mes clients doivent certainement avoir beaucoup de questions et d’inquiétudes sur le sujet.


Tout ça pour dire, cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas assez bon ou que c’est de votre faute ! Votre chien a besoin d’un coup de pouce de plus pour être bien. C’est tout :)



Ah super ! Alors si mon chien prend cette pilule, tous nos problèmes vont s'estomper ?

Si seulement !! Mon travail serait beaucoup plus facile :) À mon grand désespoir, les médicaments antidépresseurs et anxiolytiques ne sont pas miraculeux. Comme mentionné plus tôt, nous allons rarement voir un changement drastique, encore moins sans entraînement. Par contre, après quelques semaines, le chien sera de plus en plus réceptif à l’entraînement, ce qui lui permettra d’apprendre des comportements beaucoup plus productifs à son bien-être. Son seuil de tolérance sera un peu plus grand, son temps de récupération plus court, l’intensité des réactions un peu plus réduite, bref c’est vraiment un petit coup de pouce pour passer par-dessus les plateaux en entraînement.


Comment puis-je entreprendre les démarches pour médicamenter mon chien ?

C’est le moment de choisir un bon vétérinaire en qui vous avez confiance :) Saviez-vous qu’il y a des vétérinaires qui, comme les psychiatres chez les humains, se spécialisent dans la médecine comportementale ? Tous les vétérinaires peuvent prescrire de la médication anxiolytique ou antidépresseurs, mais ils ne sont pas tous spécialisés dans la matière, ou tout à fait confortables avec ce genre de médicaments.


Souvent, votre intervenant en comportement canin a des vétérinaires préférés en lesquels il a confiance, mais la meilleure façon d'entamer les démarches est simplement de demander à votre vétérinaire s’il est à l’aise !


Pour vous aider, voici quelques cliniques vétérinaire ‘’Régulières’’ avec qui nous travaillons fréquemment pour la médecine comportementale :


Clinique Vétérinaire de la promenade

Hôpital vétérinaire des seigneuries de boucherville

Clinique vétérinaire vraiment bête

Si vous préférez aller avec des vétérinaires comportementalistes :


Dre Marion Desmarcheliers au CHUV

Dre Isabelle Demontgny-Bédard - à la clinique vétérinaire Dollard



Article écrit par Aryel Lafleur,

Copropriétaire de Trop Chien,

Technicienne en santé animale et intervenante en comportement canin



719 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout